Jamais ne t’oublierai

suite en vers libre

… … … …

J’use mes bras
à te couvrir
du ciel
qui éteint le bleu

Tes derniers mots
jusque dans mon cou

Mon cœur
cogne encore

Laisse-le
détacher seul ton reflet

Prendre
sa douleur

Je ne veux
rien effacer de toi

Maintenant puisque tu dois
pars, là ~

Jamais ne t’oublierai
au rythme même
des saisons et des marées
du jour et de la nuit.

… … … …

Crédit photo: André Du Bois, artiste multidisciplinaire québécois.


NDLR (Vève): les trois derniers vers = emprunt à Robert Desnos, poète surréaliste et résistant français (1900-1945).


https://lesmotslavie.com/publications/

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s