Nos tempêtes

suite en vers libres Le temps pénètre Les mots de sagesse Tel une panse universelle Où reposer Afin que tout s’éclaire Avant de manœuvrer Les agrès de la liberté   Mais le grand bruit du monde (griffure assourdissante) Broie son roc de sable Fouette un orage écarlate Foudroie la sur-vie Et épouvante nos voiles En … Lire la suite de Nos tempêtes

Haïkus d’automne

Photo: Vève (G. Catta) | collection personnelle © 2020. Fenêtres fermées Sur l’été qui s’achève ~ J’écoute du Pärt Le chemin craque De mille feuilles tombées ~ J’en oublie mon but Un geai bleu dans la Ramure nue de l’arbre ~ Un météore Les colibris sont partis ~ L’abreuvoir danse Sa solitude Givre matinal Le … Lire la suite de Haïkus d’automne

Été indien

suite en vers libres Tournez saisons Courez nuages Voici l’automne Et son ciel étriqué À la limite des rayons (lueur trop instable) Un seul soleil Désormais vertical   Notes confuses Au bout d’arabesques dévoilant Le secret des arbres La saillie des branches Feuilles éphémères Prises au piège D’un écrin de fièvre (citrine, opale-flamme, grenat, émeraude) … Lire la suite de Été indien

Corde raide

nouvelle Trois amis, Bernard, Jacques et Jean-Noël filent sur l’A-15 Sud en direction de Montréal, au Grand Prix de la Formule 1. Jean-Noël conduit. Il ralentit. Une signalisation routière force la circulation à s’insérer dans des entraves installées en entonnoir et qui réduisent les trois voies à une seule aux abords d’un chantier – un … Lire la suite de Corde raide

Dérive

suite en vers libres Un texte intime en cette "Journée mondiale de la prévention du suicide". De coeur avec celles et ceux que l’épreuve touche. La dérive est venue Le fil a cédé Tendu et trop cassant Dans son cri Échoué au temps Rétréci Absent Écorché à se saigner Loin des yeux Loin des oreilles … Lire la suite de Dérive

C’est l’été (encore)!

haïkus de saison - fin "Femme en avant du soleil", huile sur toile, Joan Miró, 1950. © WahooArt.com Horizon bouché Soirée de canicule ~ Le chien aboie Fraicheur de l’ombre Sous le grand pin blanc ~ Juste un soupir Éclaircie, enfin La gouttière s’est tue ~ L’enfant sort jouer   À pas lents dans la … Lire la suite de C’est l’été (encore)!

Toute la lumière du monde

suite en vers libres Recenser notre désir – est-ce possible? Ses couleurs et marbrures ~ Lèvres folles Bouches ivres Langues allègres Corps délurés.   Mais je me perds À creuser L’exiguïté de la vie À chercher l’élan ~ Lien détruit au crayon du temps C’est ainsi que tu n’es plus.   MAIS IL NE SUFFIT PAS … Lire la suite de Toute la lumière du monde

C’est l’été!

haïkus de saison "Le soleil", huile sur toile, Nicolas de Staël, 1953. © Adagp Paris, 2018. Pieds nus dans l’eau Bikini rose et jaune ~ Éclats de rire L’oiseau se perche À l’affut d’une larve ~ Temps d’après-pluie La brume franchit Le cap des hautes cimes ~ Coup de tonnerre Au lever du jour Des … Lire la suite de C’est l’été!

Cavale

brève Le café a percolé, chacun s’est servi mais n’a rien bu, j’ai collé mes lèvres à la commissure de ta bouche, ça s’est passé vite, corps-à-corps, désir neuf et naïf, rien à dire, rien d’autre que la peau, parfois c’était dans l’escalier de secours, d’autres fois dans ton bureau ou le mien, folie pure, … Lire la suite de Cavale