Chantier

novella (beaucoup plus long qu'une nouvelle, mais plus court qu'un roman...) Le matin, Charlotte boit son thé chaï dans la tasse de Louis. Elle a souvenir qu’il retrouvait toujours celle-ci après l’avoir posée, oubliée, puis déclarée perdue, parfois sur le rebord d’un muret du jardin ou sur le banc de repos sous l’immense pruche, et … Lire la suite de Chantier

Je ne sais pas, je sais

suite en vers libres La chair laisse Une tache D’années de mois Attente désemparée Du secours d’un nom Le quotidien s’écoule Et renvoie aux rues désertes (lieux destitués) Désormais voilée, La voix de longue absence Tomber à genoux du corps Au mépris de la secousse Roses trompeuses Épines scarifiées Non Je ne sais pas Croiser … Lire la suite de Je ne sais pas, je sais

Pouvoir dire…

suite en vers libres Dans la pénombre sèche La marque de mains sur le mur Derniers mots rythmés à l’œil du corps (tout se dit tout s’entend) La vie se meurt à l’étal des doigts Éponger la peau bistre À tue-cœur dans le compte à rebours Veines secondaires comme des coulées d’encens Et un ciel … Lire la suite de Pouvoir dire…

Nos tempêtes

suite en vers libres Le temps pénètre Les mots de sagesse Tel une panse universelle Où reposer Afin que tout s’éclaire Avant de manœuvrer Les agrès de la liberté   Mais le grand bruit du monde (griffure assourdissante) Broie son roc de sable Fouette un orage écarlate Foudroie la sur-vie Et épouvante nos voiles En … Lire la suite de Nos tempêtes

Haïkus d’automne

Photo: Vève (G. Catta) | collection personnelle © 2020. Fenêtres fermées Sur l’été qui s’achève ~ J’écoute du Pärt Le chemin craque De mille feuilles tombées ~ J’en oublie mon but Un geai bleu dans la Ramure nue de l’arbre ~ Un météore Les colibris sont partis ~ L’abreuvoir danse Sa solitude Givre matinal Le … Lire la suite de Haïkus d’automne

Été indien

suite en vers libres Tournez saisons Courez nuages Voici l’automne Et son ciel étriqué À la limite des rayons (lueur trop instable) Un seul soleil Désormais vertical   Notes confuses Au bout d’arabesques dévoilant Le secret des arbres La saillie des branches Feuilles éphémères Prises au piège D’un écrin de fièvre (citrine, opale-flamme, grenat, émeraude) … Lire la suite de Été indien

Corde raide

nouvelle Trois amis, Bernard, Jacques et Jean-Noël filent sur l’A-15 Sud en direction de Montréal, au Grand Prix de la Formule 1. Jean-Noël conduit. Il ralentit. Une signalisation routière force la circulation à s’insérer dans des entraves installées en entonnoir et qui réduisent les trois voies à une seule aux abords d’un chantier – un … Lire la suite de Corde raide

Dérive

suite en vers libres Un texte intime en cette "Journée mondiale de la prévention du suicide". De coeur avec celles et ceux que l’épreuve touche. La dérive est venue Le fil a cédé Tendu et trop cassant Dans son cri Échoué au temps Rétréci Absent Écorché à se saigner Loin des yeux Loin des oreilles … Lire la suite de Dérive

C’est l’été (encore)!

haïkus de saison - fin "Femme en avant du soleil", huile sur toile, Joan Miró, 1950. © WahooArt.com Horizon bouché Soirée de canicule ~ Le chien aboie Fraicheur de l’ombre Sous le grand pin blanc ~ Juste un soupir Éclaircie, enfin La gouttière s’est tue ~ L’enfant sort jouer   À pas lents dans la … Lire la suite de C’est l’été (encore)!