À la femme-origine

28 juin 1963

poésie en vers libre & extrait musical – à découvrir en simultané


Ton souffle, Maman, avant : c’était comment?
 
Tu te tiens droite
Gracile et longiligne
À contre-courant
À imaginer ton bonheur
À désirer ses promesses
À en douter
 
Tu marches, tu te perds dans la foule
Le cœur offert, ouvert
Les floraisons précoces t’enivrent
Tes cheveux fins se soulèvent
Dans la brise rose
D’une vie rêvée
 
En larmes, parfois
À trop attendre ~
La longue vague du destin
Lasse ton corps
Contrarie ton fol espoir
De l’âme sœur qui tarde à venir
 
Je te vois, je t’imagine
Comme Pénélope
Tu déroules les heures
Tu files ton rouet secret avec
Les phrases de Tourgueniev, Zola
Les mélodies de Schubert, Gershwin
 
L’homme t’a trouvée
Tu l’as charmé, de loin
De l’éclat pur
Des ailes de ton aurore
Il se fixe, là, pour toujours
Ébloui par tes yeux azur
 
Il glisse l’anneau à ton doigt
Tu dissimules ta mélancolie
L’usure de ton courage
Tu t’accroches à ta foi
Monte à bord
Le convoi s’ébranle
 
Et les rails t’avalent
Tes jours sont lenteur et dénuement
Mais ta chair est patiente
Complice de ta beauté, et obstinée
Elle t’érige en femme-maman
Et malgré toi, enfante
 
1963 ~
Elle était si jolie, chante Alain Barrière
Edith Piaf s’éteint
I Have A Dream, clame Martin Luther King
John Fitzgerald Kennedy est assassiné
John Sturges orchestre La Grande Évasion
Et tu me donnes vie
 
Je suis la dernière
L’inattendue
Le point d’arrêt d’un tricot composite
De mailles – filles et garçons
Qu’une ombre
Obscurcit et détourne à jamais depuis...
 
Ta présence éclaire
Le cours de mes nuits
Assemble les mots, les notes
De mes surprises
D’où éclatent souvent
Des sanglots d’ardeur
 
Ton souffle, avant : j’en suis, maintenant.
 

5 réflexions sur “À la femme-origine

  1. Éloge à la vie, espoir et beauté. Joyeux anniversaire chère amie, et c’est toi qui nous fais un cadeau !
    Avec toute notre gratitude de t’avoir dans nos vies.

    J’aime

  2. C’est toi qui nous offre un cadeau bouleversant ?chère cousine ,avec ton hommage
    vibrant à ta mère ,dont la grâce dessine ta vive allure et tes mots .
    Sehr very très heureux Anniversaire à la fille du solstice .Baisers de lumière .

    J’aime

  3. J’aime que tu aimes ainsi ta mère qui loge totalement dans cet hommage des mots de sa fille. Comme je l’ai aussi aimé, le lui ai dis, bien tard au téléphone un jour, ce poème magnifique est un cadeau de chair que je reçois en tremblant. Je t’embrasse fort. LM.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s