Au jour le jour

suite en vers libre

… … … …

dans l’instant hors du soleil 
une captivité de cathédrale assoupie
— les feuilles craquent des plaintes
au bord de leurs orbites de grès

l’été est à perte de sang
et frêle la main qui pointe l’aube

si l’eau pouvait emprunter au vent
les brides de son attelage
j’irais au fol espoir de tes bras échevelés
te raconter mon hiver immobile

l’œil de l’oiseau n’est pas aussi vif
que la liane rouge entre mes lèvres

j’étouffe la bourrasque
et parle les mots simples du manque
le grand blanc berce ce qui dort
et les nids d’hirondelles reposent, tranquilles

— au jour le jour


… … … …

NDLR (Vève): « au jour le jour » = emprunt à Antoine Émaz, poète français (1955-2019).

… … … …

Sur une œuvre de Joëlle Eyraud (encre & acrylique) ©️2022.


… … … …

PROSE

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s