Poème à chaud #14

suite en vers libre écrite à chaud et posée sans retouche

… … … …

Photo prise chez moi, Laurentides (Québec), le 29 janvier 2022, à 17h12,
au retour d’une randonnée – y faisait frette, comme on dit ici. Vève © 2022.

… … … …

je frissonne je l’appelle
soif de pluie
faim de terre
dispersée à mes souvenirs
(les vieilles boîtes en fer me hantent)
comment s’aplanir s’arracher
aux galets glacés
~ l’âme clouée comme un coin
comment bouder le collier du jour
quand la lumière
tourbillonne sa source d’or
se tisse un air ébloui
alors je grimpe
au vertige haut de la neige
le cœur coupé de moi
sanglé dans l’ouvrage obstiné
et puis je redescends
dans l’ombre
du ciel sans inquiétude
et un peu soûlée
de sang têtu
~ dis, quand reviendras-tu

… … … …

NDLR (Vève):  « dis, quand reviendras-tu » = emprunt à Barbara.

Envie de lire de la prose?

Mon recueil de nouvelles paru en 2021, « Souffles avant », est disponible à prix tout doux et mini-format (89 pages – il se glisse dans le baise-en-ville ou le sac à main).

Pour un résumé et les détails d’achat ou de commande, c’est par ici ➡️ https://lesmotslavie.com/publications/

Merci de tout coeur!

8 réflexions sur “Poème à chaud #14

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s