À cran, à chaud…

« Feuilleton » en vers libre

… … … …

Circonscrire le bourdonnement intérieur, s’éloigner du sur-moi, rester confiné, respecter les mesures de distanciation et le couvre-feu… pas simple! Pour m’amuser 😳, j’ai décidé d’écrire à chaud un poème tous les jours et de le poser sans retouche. En voici quelques-uns ainsi que des photos prises chez moi, dans mes Pays-d’En-Haut (Laurentides, Québec). ✨❣️

… … … …

La terre s’entrouvre
aux lueurs d’une braise

Comment respirer la nuit diaphane
effacer l’iniquité
regagner l’immense enclos de chair

~ toujours l’eau triomphe
desserre la morsure du déséquilibre

Est-ce ainsi
~ et se souder aux heures radieuses!

… … … …

le jour la nuit
on sait à peine
c’est sans respir
à bord du grand vaisseau où
le soleil frappe froid

l’œil partout
des mains de fièvre sur la plaine invisible
~ enfermée là l’énergie

un temps puis

fera monter le feu et
sourdre le désordre
~ que le limon frais humide se lasse
et lui déchire le sourire!

… … … …

De la neige
et tout le temps

un cycle un fantôme
empêchent-ils la joie
les arbres de se démembrer ou
l’eau de ronger

le germe éclate, décape l’oubli des armures

on étouffe dans nos bras
mais la faim emporte
jusqu’au cœur

~ le sillon est court.

… … … …

l’Autre
yeux immergés
~ disparu dans l’indéterminé de la lumière
un chemin à construire derrière

l’air lui a manqué
et l’hiver a tremblé
~ aveugle sans mains
quels premiers mots
quelles écritures premières
pour calciner la nostalgie

en sort-on à l’endroit

~ la maison amoureuse devait combler le ciel

… … … …

PUBLICATIONS

6 réflexions sur “À cran, à chaud…

    1. Merci d’être passé, Patrick. Mon réflexe, une fois le poème « à chaud » posé, est de l’organiser, de lui donner du sens. La plupart du temps, l’égo (le sur-moi) prend le dessus, ramène tout à lui et transforme. C’est assez radical. Souvent, il ne reste que quelques mots du poème initial (j’ai du mal à lui tenir tête – ou à garder celle-ci froide devant lui). Voilà. To be sans égo or not égo.

      Aimé par 1 personne

    1. Confinement, couvre-feu, mesures sanitaires, délestage dans les hôpitaux, marathon pour chaque dose de vaccin, passeport vaccinal. Heureusement, je vis à la campagne, au cœur d’un paysage fabuleux. Pensées!

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s