Métal natif

poème en vers libre


Sommeil et ors baladeurs
talonnent la nuit ~
un rêve à demain

Le tamis pousse
au bout
le regard lent de la lune

Et de force, le soleil décroche
l’heure vierge

C’est l’éveil au trait du jour
son temps de ciel
à dicter l’ampleur

Sa voix suffit
pour taire les soupirs
et marquer les minutes
de certitudes

Crédit photo: Jean Beausoleil, « Picotine« , série « Les petits riens« . © 2021. Avec son aimable autorisation.

13 réflexions sur “Métal natif

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s