L’indomptable

suite en vers libre

… … … …

À ma manière
j’étire
la tendresse
j’écarte
lentement le rideau
pour faire entrer la lumière
et diluer
la voix épaisse
qui parle
les amours
en-allers au vent
et dispute le cœur
à ses paysages
de saisons
à traverser.

Il y a
le ciel blanc
des jours secs
le fauve
de ceux des tempêtes
et le bleu des autres
toujours
en cours
comme le souffle humain
pour redire
qu’après la naissance
on nage le corps
et on porte sa maturité
jusque dans
l’impudence.

… … … …

« By the Sea », 1909, de Piet Mondrian (1872-1944), l’un des pionniers de l’abstraction.
Huile sur carton, 1909. Source photo: Yale University Art Gallery.

… … … …

PUBLICATIONS

8 réflexions sur “L’indomptable

  1. J’aime infiniment, comme les Ciels et comme la Tendresse, la première partie qui inonde de lumière le tableau, magnifique et de toute beauté! Quelle palette de couleurs!
    Il me faut plonger plus profondément dans la seconde partie qui fait corps avec toi et le « Souffle humain ».
    Un très beau poème, chère Sève, et tant de lumière bleue! Merci!
    Françoise S.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s