poésie en vers libre


Je suis fête
jours
chemin
infini
Je suis là où est ton rire
une énigme
(poches d’air
traînées blanches
cœur aérien)
que je déchiffrerai en mots
tant que tu danseras
sur ta corde
de funambule
mais si tu perds pied
et tombe dans
le puits trop creux
je cesserai
et remonterai
tes silences
dans le seau
rompu à l’anse
et laisserai
les regrets
taire ma gorge
comme sciure de colère.

Là
(poème en vers libre)
Julie Mehretu, artiste plasticienne américaine,
née en Éthiopie en 1970, « 43 » (2003), encre sur papier.
Source photo: Facebook, Ars gratia artis – mutatis mutandis.

8 réflexions sur “

  1. C’est beau et triste à la fois. Des mots forts à la veille d’une prise de décision… importante.

    je cesserai
    et remonterai
    tes silences
    dans le seau
    rompu à l’anse
    et laisserai
    les regrets
    taire ma gorge
    comme sciure de colère.

    Quand le cœur avoue sa défaite face à la raison.
    Bon weekend chère poétesse Vève.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s