Pouvoir dire…

suite en vers libres Dans la pénombre sèche La marque de mains sur le mur Derniers mots rythmés à l’œil du corps (tout se dit tout s’entend) La vie se meurt à l’étal des doigts Éponger la peau bistre À tue-cœur dans le compte à rebours Veines secondaires comme des coulées d’encens Et un ciel … Lire la suite de Pouvoir dire…

Nos tempêtes

suite en vers libres Le temps pénètre Les mots de sagesse Tel une panse universelle Où reposer Afin que tout s’éclaire Avant de manœuvrer Les agrès de la liberté   Mais le grand bruit du monde (griffure assourdissante) Broie son roc de sable Fouette un orage écarlate Foudroie la sur-vie Et épouvante nos voiles En … Lire la suite de Nos tempêtes

Haïkus d’automne

Photo: Vève (G. Catta) | collection personnelle © 2020. Fenêtres fermées Sur l’été qui s’achève ~ J’écoute du Pärt Le chemin craque De mille feuilles tombées ~ J’en oublie mon but Un geai bleu dans la Ramure nue de l’arbre ~ Un météore Les colibris sont partis ~ L’abreuvoir danse Sa solitude Givre matinal Le … Lire la suite de Haïkus d’automne

Été indien

suite en vers libres Tournez saisons Courez nuages Voici l’automne Et son ciel étriqué À la limite des rayons (lueur trop instable) Un seul soleil Désormais vertical   Notes confuses Au bout d’arabesques dévoilant Le secret des arbres La saillie des branches Feuilles éphémères Prises au piège D’un écrin de fièvre (citrine, opale-flamme, grenat, émeraude) … Lire la suite de Été indien

Toute la lumière du monde

suite en vers libres Recenser notre désir – est-ce possible? Ses couleurs et marbrures ~ Lèvres folles Bouches ivres Langues allègres Corps délurés.   Mais je me perds À creuser L’exiguïté de la vie À chercher l’élan ~ Lien détruit au crayon du temps C’est ainsi que tu n’es plus.   MAIS IL NE SUFFIT PAS … Lire la suite de Toute la lumière du monde

Romance

poésie libre Contre le chambranle Une porte mi-close Couleur eau de mer Une lame l’ouvre Tout frissonne et se soule À la soif sourde À l’absolu de notre désir   Un étrange soleil Chauffe nos doigts Blanchis à l’ardoise Des draps froissés   Des corolles sanguines Des rhizomes fauves Éclatent à la soie de notre … Lire la suite de Romance

Consumée

poésie en vers libre Consumée est seule elle marche elle compte les trous d’homme                  les cannelures dans les trottoirs ses dents claquent fort si fort elle serre ses mâchoires à deux mains s’agrippe à elle-même elle marche dans la rumeur dans le grondement – sang plein le corps qui lui broie les tempes, sans frénésie mais … Lire la suite de Consumée

Chat ris, va! Ris!

Claudia, ma maitresse, chasse actuellement la poussière et les saletés. Chiffon par-ci, aspirateur par-là, aérosol antiseptique par-ci, brosse à poils par-là. À l’abris derrière un coussin, je déroule mes pelotes de souvenirs: Lorenzo Lotto... Émile Zola... Léonard de Vinci... Emily Dickinson... Au fait, elle et Claudia m'ont donné le même nom. Pour le découvrir, voici … Lire la suite de Chat ris, va! Ris!