Consumée

Cette nouvelle en prose poétique a été récompensée du Prix Paulette-Chevrier 2021.
Une histoire qui parle de courage, d’appel à la vie…

Revue Zeugme

par Geneviève Catta

Consumée est seule
_______________ elle marche
_______________ elle compte
__________________________ les trous d’homme les cannelures dans les trottoirs

ses dents claquent fort
__________________ si fort

elle serre ses mâchoires à deux mains
s’agrippe à elle-même

____________ elle marche
_____________________ dans la rumeur
_____________________ dans le grondement

– sang plein le corps qui lui broie les tempes, sans frénésie mais fort, si fort –

son poste de manutentionnaire a été aboli
l’usine a réorganisé les effectifs

fini les journées entières
___________ _ à se tenir debout
___________ _ à s’engloutir la tête dans le ronron du convoyeur
___________ _ à ficeler des lots à répétition

le bras droit qui trie
le bras gauche qui rabat
le bassin qui bascule afin d’engager les deux mains
qui saisissent dix culottes de couleurs et de tailles identiques

comment tu peux nous faire ça a hurlé Henri quand il a su
comment…

Voir l’article original 154 autres mots

2 réflexions sur “Consumée

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s