Venir, partir

suite en vers libre

… … … …

Je creuse ta main
dans ma poche
au hasard de la faim
mes doigts froissent
tes couleurs
Savais-tu que j’en perds une
à chaque souffle
Elle va son silence
sur une photo sépia
mais sans ronces
ni brouillard
juste à force de partir
aux bras des morts
Leurs os de paille
Leurs fêtes d’humeur
Leurs voix de musée.

➖ toute une famille de regards
se serre dans mes yeux

… … … …
« The Marriage of Heaven and Earth », huile sur canevas de Max Ernst (1891-1976), peintre et sculpteur d’origine allemande, naturalisé américain puis français, rattaché aux mouvements dadaiste et surréaliste, 1962.
Source photo: inconnue.

« toute une famille de regards / se serre dans mes yeux » = emprunt à Henri Meschonnic.

… … … …


https://lesmotslavie.com/publications/

10 réflexions sur “Venir, partir

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s